Situé dans la Drôme, près de Valence, Les Amanins est le lieu de l’écologie incarnée.

Des séjours de sensibilisation à l’agro-écologie et à une écologie pratique et quotidienne y sont organisés. C’est le lieu ressource pour l’écologie et la coopération. Le lieu idéal pour se rendre compte qu’un autre modèle de société est possible et être l’initiateur du changement.

C’est en créant ce lieu magnifique des Amanins que Michel Valentin a permis à des milliers de gens, toutes générations confondues , de se rencontrer, d’apprendre, d’expérimenter, d’échanger des idées sur l’écologie, et notamment sur sa mise en œuvre avec l’agriculture biologique et locale.
Un lieu d’accueil, de séjour, d’éducation et de sensibilisation imaginé par Pierre Rabhi, financé par Michel Valentin et inspiré par Isabelle Peloux : trois acteurs complémentaires à l’origine d’un projet qui occupe aujourd’hui 15 salariés sur un domaine de 55 hectares, pouvant accueillir 80 personnes à l’année avec une autonomie alimentaire et énergétique totale.

Les Amanins est un lieu où s’incarne l’utopie d’une entreprise humaine et écologique, prouvant qu’il est possible d’entreprendre sans prendre, d’entreprendre autrement. Sur une idée de Pierre Rabhi, Les Amanins, c’est une alternative crédible et visible, un lieu d’accueil et de séjour qui incarne un nouveau paradigme ou le don, la coopération, l’écologie et le lien relationnel construisent un mieux vivre ensemble.

Un management participatif

Une fois par semaine, le mercredi de 14h30 à 16h00, salariés, coopérateurs, wwoofers et stagiaires se réunissent. La réunion d’équipe commence par 20 minutes de jeux coopératifs, pour se détendre et créer un rapport propice aux échanges, puis 20 minutes d’écoute mutuelle sur ce que chacun a ressenti pendant la semaine, suivent 15 minutes d’informations liées à l’activité du Centre, puis 20 à 30 minutes pour traiter les sujets à l’ordre du jour. Le soir, les coopérateurs, membres de la SCOP, se réunissent pour décider ensemble des orientations liées à la gestion du Centre et au travail des salariés

Une école

Pour Isabelle Peloux, directrice de l’école du Colibri, la pédagogie doit permettre à l’enfant d’asseoir l’estime de soi dès le primaire, d’apprendre à apprendre en cherchant la solution avant d’avoir la réponse, en apprenant chaque soir à mémoriser une leçon, en expliquant comment il est parvenu à trouver la réponse …

Les intérêts pour un woofeur

Les Amanins reçoivent jusqu’à 4 woofeurs par mois, enfants bienvenus ! Ce sera d’abord vous rendre compte de ce que représente l’autonomie alimentaire pour ce centre là. Un centre qui fait vivre du monde en plus ! Ce sera aussi un lieu d’échange et de formation en éco-construction. Et puis, un peu comme partout, la fabrication du pain, le maraîchage et l’élevage.

Site internet des Amanins

Pin It on Pinterest